Rechercher dans ce blog

dimanche 26 juillet 2015

LES SAINTS, ÉJECTÉS DU CALENDRIER !


            LES SAINTS, ÉJECTÉS DU CALENDRIER !



                                               LA PETITE INTRODUCTION DE BBR
 
     Il y a bien longtemps que j avais constaté des changements concernant tous nos saints sur nos calendriers , certains qui s y trouvaient ont été retirés pour laisser la place à des prénoms d origine étrangère , je suppose que cela aussi fait partie du bien vivre ensemble, mais aujourd hui la situation s intensifie, elle va bien plus loin, elle va jusqu à supprimer ce Mot si important  auquel nous sommes attachés
 
     Il ne faut pas en douter un seul instant, les chaines ne commandent pas les émissions, elles les proposent (sauf les conneries) et les gouvernants décident si elles peuvent être publiées ou pas, il en est de même pour nos saints qui vont disparaître et je suis convaincu que des désireux bénéficiaires il y a bien qu on ne veuille pas les nommer. Lâcheté oblige.
 
      Pensez vous que nos gouvernants qui se foutent royalement de notre religion font avouer ce sacrilège ? 
 
     Les hollande, valls, cazeneuve, taubira, belkacem (double nationalité) pensent davantage à nous parler de la religion islamiste, des musulmans  avec leur mosquée sortant de terre comme des champignons,   des Juifs et de leur synagogue , ils préfèreront aussi nous parler d anti racisme, d anti sémite ou d islamophobie, du bien vivre ensemble, du pas d amalgame, enfin plein de nouveaux mots sortie du chapeau gouvernemental,   plutôt que d évoquer nos saints, nos églises, nos cathédrales et notre religion
 
     A force de voir nos gouvernants diriger notre pays comme de la merde, nous arrivons à ne plus nous étonner de rien.
 
     Il semble que l ensemble de nos traditions dont nous étions si fier sont amenées à disparaître et que compte tenue de notre silence, les choses en resteront là sans que rien ne bouge, même  nos évêques, prêtres et autres hommes d églises ne s en offusquent pas.
 
                                                                    -----ooo0ooo-----
 
 
     Depuis quelque temps, France Télévisions, la chaîne publique appartenant entièrement à l’État, c’est-à-dire à tous les Français, payée par la redevance que nous versons « religieusement » chaque année, a décidé d’en finir.
 
     L’idée d’affecter un jour de l’année à un saint remonte aux tout premiers temps du christianisme, l’époque des saints Étienne, Nicanor ou Ananie, de sainte Basilisse ou sainte Félicule, et de tant d’autres.
 
     Cette tradition, unanimement acceptée partout en Occident, dure encore aujourd’hui. En France, à l’exception d’une interruption de treize ans – de 1793 à 1806 – où les saints ont été remplacés par des outils agricoles, des animaux ou des fruits et légumes, l’année est rythmée par la fête des saints depuis deux mille ans sans que personne, croyant ou pas, bigot ou pas, tradi ou pas, ne s’en soit jamais offusqué.
 
     Erreur !
 
     Depuis quelque temps, France Télévisions, la chaîne publique appartenant entièrement à l’État, c’est-à-dire à tous les Français, payée par la redevance que nous versons « religieusement » chaque année, a décidé d’en finir.
 
     Désormais, à la fin des bulletins météo, l’éphéméride du lendemain n’indique plus « saint Machin » ou « sainte Truc », mais seulement « Machin » ou « Truc ». Le mot « saint » a disparu, passé à la trappe, vaporisé, éscamoté. Nous avions déjà le « Demain, nous fêtons les… » au lieu de « Demain, c’est la saint… ». Avec la disparition du mot, un pas de plus est franchi.
 
     Vous me direz : « Cinq lettres, ce n’est pas important ! » Eh bien, si, c’est important. Pourquoi cette élimination ? Pourquoi annihiler d’un trait de plume deux mille ans de tradition ? Qui a pris cette décision ? Delphine Ernotte-Cunci, la patronne de France Télévisions ? Quelle légitimité a-t-elle pour agir ainsi ? Est-elle mandatée par les Français ?
 
     Cet acte officiel et brutal de déchristianisation, de désanctuarisation, a-t-il pu être posé sans l’aval du gouvernement ? Qui est complice de cette éradication ? Et, surtout, pour plaire à qui ? Car il y a forcément quelqu’un qui se réjouit de cette suppression. Qui l’a demandée… et obtenue ? Peut-être même que personne n’a rien demandé, mais que, servile et veule, on a devancé les désirs de certains.
 
     Je suggère, ami lecteur, que, comme je l’ai fait, vous demandiez à votre député de poser une question écrite au gouvernement sur le sujet.
 
     Et maintenant ?
 
     De Saint-Abit (Pyrénées-Atlantiques) à Saint-Zacharie (Var), quatre mille deux cent soixante communes de France portent un nom de saint, soit 12 % de toutes les communes du pays. Que va décider monsieur Cazeneuve, pour qui la religion chrétienne a « rendu la France nauséeuse » ? On fait un pas de plus vers le négationnisme en débaptisant nos hameaux et nos villes ?
 
      J’enrage de voir de toutes petites personnes, qu’on aura complètement oubliées dans quelques années, s’arroger des pouvoirs qui ne leur appartiennent pas. Ernotte-Cunci, Cazeneuve, Pellerin, Belkacem et tous les autres, fichez la paix au peuple de France.
 
     Vous n’êtes pas propriétaires du pays, de ses traditions, de son histoire, de ses beautés comme de ses années noires. À massacrer ainsi notre mémoire collective, notre bien commun, vous êtes ridiculement insignifiants en plus d’être nuisibles. En pensant à vous, un autre mot de cinq lettres me vient aux lèvres…
 
Docteur en droit, écrivain, compositeur

18 commentaires:

  1. Bonjour BBR, les amis

    Sommes nous à un sacrilège près....

    Nos gouvernants droite et gauche nous ont habitué a tant de leur mépris du peuple que nous ne sommes pas surpris de cette possibilité de ne plus entendre le nom de nos saints à la télé, et bientôt ils ne seront même plus sur le calendrier que nous consultons sans cesse pour ne pas oublier de souhaiter une fêtes à nos amis, nos connaissances et parfois après les infos, la météorologue nous annonçait la fête du lendemain et cela faisait tilt dans notre tête. On se débrouillera quand même.

    La Normande

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour les amis, BBR

    Je pense que nous avions tous remarqué les changement de prénoms sur nos calendriers, mais honnêtement je ne pensais pas en arriver à ce que la télé ne nous annonce plus le saint du lendemain comme à son habitude depuis des lustres.. Comme vous le dites si bien la Normande nous nous débrouillerons avec le calendrier de la poste, un jour ils nous supprimeront peut être aussi la Météo, nous limiteront les informations et que sais je encore.. Mieux vaut ne pas y penser trop tôt, chaque jour suffit son lot de mauvaises nouvelles et pour le combe elles arrivent toujours de la part des clowns qui nous gouvernent.

    Nicole PLEY

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour les amis, coucou BBR

    Pas trop sympa cette nouvelle et je vois pas en quoi elle gêne , mais bon, si cela leur fait plaisir pourquoi pas, ce n est qu une goute d eau dans le désert d emmerde qu ils nous servent chaque jour....

    S il devait y avoir une révolution ca ne serait pas je pense a cause de nos saints qui ne sont plus annoncé sur la chaine publique (que nous payons et très chers même) ...On se demande vraiment a quoi ils jouent pour en arriver à des décisions aussi stupides alors qu ils n arrivent même pas à prendre correctement les importantes.

    Qu ils aillent tous au diable.

    Nathalie

    RépondreSupprimer
  4. BJR les mis
    Deux mille ans de christianisme ont laissé dans notre culture, notre langue, nos paysages, nos mentalités des traces si profondes qu'on voit mal comment on pourrait les effacer. Interdire aux cloches de sonner (à part au sein du gouvernement), détruire ensuite les églises, briser les calvaires, cacher les statues, travailler le dimanche, et à Noël, et Pâques, et ne plus prononcer le nom de ces fêtes, ne plus dire «battre sa coulpe» ni «avoir voix au chapitre»… Débaptiser villes et villages portant un nom de saint… Interdire à Madame Taubira de s'appeler Christiane, qui signifie «chrétienne»…
    Et Pourtant, vous habitez à Saint-Martin ou à Sainte-Marie ? Attendez-vous à ce que votre village soit débaptisé ! Au nom du « vivre ensemble », un rapport officiel préconise de supprimer toute référence chrétienne dans les noms de communes ! Le premier acte de la lutte contre l’« apartheid territorial » et une folie pour complaire aux musulmans.
    Ce rapport, remis à manolo en Avril, a été principalement établi par deux parlementaires, le député PS du Cher, Yann Galut, leader du collectif La Gauche forte, et le sénateur EELV du Val-de-Marne, Esther Benbassa, fondatrice du microscopique parti Pari(s) du Vivre-Ensemble.
    Le rapport cite entre autres exemples celui des habitants de Pont-l’Abbé, dans le Finistère, qui sont appelés des Pont-l’Abbistes : « Face à ce type de dénomination, toute une catégorie de population est amenée à se demander s’il s’agit d’une insulte. »
    On répondrait bien qu’ils n’avaient qu’à être plus attentifs à l’école mais manifestement, ce n’est pas le sujet.
    Il faut en arriver à la page 27 de ce rapport (qui en compte 52) pour que le mot musulman soit enfin cité. « Une fraction croissante de la population d’origine musulmane, y lit-on, est heurtée par des appellations toponymiques qui sont autant de manifestations d’une époque archaïque où l’identité de la France, loin de s’assumer comme plurielle, se définissait exclusivement sous le signe d’une chrétienté triomphante et totalitaire. »
    Ce sont près de 5 000 communes françaises (4 794) sur 36 000 qui seraient contraintes de changer de nom ! A moins que la population « réactionnaire » et ses élus ne s’y refusent… ou que Bercy ne s’y oppose. Selon ce rapport, le coût di¬rect et indirect de l’opération serait de 3,4 milliards d’euros !
    La France, en pleine ascension économique, peu se permettre ce genre de connerie. Elle n’en sera pas à sa première, et encore moins à sa dernière.
    @

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour à tous et à toi BBR
    il est évident, vu de la façon dont sont gérées les affaires de la France avec cette bande de guignols, et la politique de ce gouvernement , aux bottes de l 'étranger
    que petit à petit, , tout va disparaître, nos traditions, nos coutumes et notre
    identité .
    Comme me dit , notre amie Nathalie, c'est sûr qu'il y a des choses plus importantes que celle ci, qu'ils n'arrivent ou plutôt ne veulent pas régler
    mais chaque chose a son importance, si petite soit elle, si nous ne voulons pas perdre ce que nos ancêtres nous ont laissés
    Christine

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour BBR, les amis

    I m not choking....Nos petits incapables démontrent une fois encore leur stupidité ..Nous dirons donc A qui profite le crime. ?
    Il nous semble impossible de penser que lorsque une décision aussi con va être prise c est que sans nu doute elle va profiter a quel qu un ...Mais qui ? Y a t il eu une petite pression ? De qui ? A t on versé des Podevin à un ministre ce ne serait pas la première fois...

    Certaines communautés ont elles exigés qu on arrête de parler de nos saints ? Je n en serais pas surpris, on a bien voulu supprimer nos croix dans nos écoles, on parlait de supprimer celles de nos pharmacies, et on ne voulait plus voir nos crèches...

    Nos gouvernants ont d autre priorité avec le bien vivre ensemble, la théorie du genre dans nos écoles, le prêt de nos églises vident pour en faire des mosquées, il ne vont pas aussi prendre nos saints dont ils se foutent en considération ... Après eux le déluge.

    Oui ami @ sans en faire état , je me doutais bien que nous allions en arriver a ceux a qui profitent ce crime, et je pense que nous avions tous compris, il ne pouvait pas en être autrement..... C est bien de cette communauté musulmane tant favorisée, je dirais même idolâtrée par nos dirigeants politiques que vient notre mal aise et le recul de toutes nos traditions. C est écœurant

    Jean BOUVARD

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à vous les amis, BBR

    Une fois encore que pouvons nous faire, une décision ridicule si elle était mise en application, je ne me suis pas encore penché sur ce problème mais je suivrais avec attention dans les prochains jours la chaine publique.,

    Souvent le soir je regarde TF1 et on donne le nom du saint de lendemain... Nous ne sommes pas à un sacrilège près mes amis , il y en a de pire , mais force est de constater que le respect de nos traditions les plus anciennes se perd petit à petit au profit de celles des autres communautés ..Est il bien utile de les citer ?

    Votre commentaire @ tiré de sources sures, ne peut que nous conforter dans ce que nous pensons et que nous savions déjà, tout notre recul vient de là et je ne voudrais pas être grossier en vous disant qu on est train de se faire encu........ de plus en plus profond.
    On gratte, on gratte, après le cochon dans les cantines, les crèches, le port du voiles, les croix, maintenant on attaque nos saints

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour a vous tous mes amis, BBR

    Après les excellentes blagues nous revoici sur le retour des nouvelles que l on pourrait qualifier de tristes, tant de nombreuses personnes appréciaient cette petite annonce, je leur dirait simplement de changer de chaine à l issue des informations mais aussi de ne plus oublier de regarder leur calendrier.. Faute de grive on mange du merle.

    Merci de vos recherches et votre commentaires @ ............

    Je suis une fois de plus outré que des politiques puissent ne serais ce qu une seconde avoir des pensées aussi cons et outrageantes pour les Français si respectueux et attachés à toutes ces traditions qui sont fondées sur la base même de notre religion et ces idiots veulent aussi donner ça à leur amis du bien vivre ensemble. C est Inadmissible et insupportable


    André BERGERAC

    RépondreSupprimer
  9. Merci ami @ pour vos recherches et votre commentaire.
    Je suis assez de l'avis de Christine : chaque chose a son importance, si petite soit elle.
    Nous commençons par accepter que l'on ôte le mot "saint" devant le prénom du jour, car trop symbolique du christianisme. Nous accepterons ensuite que nos rues, nos villages, nos villes portant le nom d'un saint soient débaptisés. Et nous finirons par nous incliner quand on nous demandera bien davantage encore.
    Pour ma part, ainsi que le conseille l'auteur de l'article, je vais écrire à mon député pour lui demander de soulever la question au Parlement. Le fera-t-il ? Me répondra-t-il ? Je n'en sais fichtre rien. Mais qui ne tente rien n'a rien et je vous invite, mes amis, à en faire autant, sans attendre la Saint glinglin.
    Salut à tous.
    L'Indien.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir mes amis,bonsoir BBR,
    Il n'y a rien d'étonnant en cela!!!
    Petit à petit ,ils grattent ,ils grattent et à force de banaliser,à force de nous habituer,et de nous faire croire qu'il s'agit d'un petit rien ,on finira par oublier nos racines ,notre patriotisme,et notre façon de vivre."La plus grande ruse du Diable est de nous faire croire qu'il n'existe pas"disait Baudelaire.
    Qui est encore dans l'oeil du cyclone ?
    Le monde chrétien ses valeurs ,sa morale au profit d'une laîcité à géométrie variable,au profit d'une fraternité où seuls quelques frères sont admis,au profit d'une égalité qui n'a d'égalité que le nom!!!
    Merci ,ami @ pour votre commentaire si riche et si vrai ,vous avez bien situé le coeur du problème ,Olivier ,le grand changement est là et ils veulent nous l'imposer coûte que coûte!!!
    Vous avez raison BBR,de dire que nos évêques,nos hommes d'église ne bougent pas le petit doigt et ne se sentent pas offusqués,et comment le troupeau pourrait se soulever si les bergers ne les dirigent pas !!!!
    Saint Antoine,Sainte Rita,Saint Michel,Saint Jude ,venez à notre aide!!!
    Fleur de lys.

    RépondreSupprimer
  11. quoi faire pour que l'on entende le peuple .reste-t-il une bastille à prendre ? ce peuple que l'on dit ségrégationniste voire et qui ne voit que des injustices s'accumuler .....nos soit-disant représentants ne représentent plus personne si ce n'est leur petits égos et devant qui se prosternent-ils ???

    RépondreSupprimer
  12. déjà en février 2014
    https://www.youtube.com/watch?v=LaNw8YWTacI
    Et ici QUI était président??????...Août 2010

    https://www.youtube.com/watch?v=IAHzbRakUSk

    RépondreSupprimer
  13. Pauvres racistes qui ne vérifient RIEN, propagent leur HAINE à tout va
    déjà en février 2014
    https://www.youtube.com/watch?v=LaNw8YWTacI
    Et ici QUI était président??????...Août 2010

    https://www.youtube.com/watch?v=IAHzbRakUSk

    RépondreSupprimer
  14. Vous qui oser parler des Saints, vous bafouez la demande du Pape envers ces immigrés!
    Pauvres de vous !

    RépondreSupprimer
  15. Le droit dit que les us et coutumes font forces de loi...
    Comment certains se permettent-ils de supprimer les saints sur notre calendrier alors que cela existe depuis toujours (sauf parenthèse de quelques années après la révolution). On va dire encore que c'est la faute des musulmans et monter la tête des gens contre eux... Les élus n'ont pas tous droits il doivent demander l'autirisation au peuple avant de supprimer les traditions françaises, un référendum par exemple.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Je suis de Lyon ville ou nous avions les illuminations le 8 décembre en l'honneur de la Sainte Vierge qui a sauvé Lyon de la peste et nous nous contentions de prier et de placer des lumignons sur nos fenêtres Maintenant cette fête s'appelle fête des lumières ! connotation maçonnique on dirait ! cette fête dure trois jours et se veut commerciale et généralisée. Petit à petit la France mène une propagande de déchristianisation et contre l'Eglise Catholique. Mais la roue tourne... Bientôt le Père Hamel va être béatifié comme St Martyre ce qui n'est pas rien ! "Va-t'en, Satan": ce sont les derniers mots du père Hamel, cités aux obsèques ; Nos dirigeants qui mènent une une propagande sournoise vont perdre, car la Foi est toujours supérieure à la malignité satanique ! Ils ne savent pas ce qui les attend ! Les musulmans sembles être caressés dans le sens du poil mais tout cela n'est qu'hypocrisie de nos gouvernants mafieux cherchent à les manipuler ne soyons pas dupe et réveillons nous. Ressortez la croix du baptême de vos tiroirs et affichez ouvertement votre Foi des Saints il y en a eu et il y en aura encore croyez moi ils ne seront pas oubliés sur nos calendrier courage !

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    Je me pose la question depuis longtemps. Quelle est l'instance responsable du changement des saints sur le calendrier ?
    Qui a changé la saint Antoine du 17 janvier (date à laquelle je suis née) contre sainte Roseline mettant ainsi notre culture à la poubelle ?
    En effet, ici dans le midi, la saint Antoine c'est la date à laquelle on achetait son cochon à élever. C'est aussi le patron des trufficulteurs et donc des petits cochons. Tout cela a disparu.
    Merci de m'expliquer.
    Cordialement.
    Nicole Faucon Pellet.

    RépondreSupprimer