Rechercher dans ce blog

vendredi 29 août 2014

QUE DEVIENT LA LIBERTÉ DE PAROLE EN FRANCE ?

 

               FRANCE DE LA LIBERTÉ 

               Qu’es-tu en train de devenir ?





     BBR votre serviteur , n est ni savant,  ni philosophe, et comme chacun d entre nous il a parfois des idées, bonnes ou mauvaises selon l interprétation que l on en fait, selon ceux qui les écoutent, ceux qui s en foutent, ceux qui ne veulent rien entendre et ceux qui les apprécient.

     Mais partant de là, nous arrivons aussi à cette fameuse liberté d expression, la liberté de parole, celle que l on évoquait  pour  les journalistes professionnels  (non pas pour dire aux malfaiteurs  comment la police judiciaire fait pour découvrir des indices afin de trouver les auteurs, non pas pour leur dire les nouveaux matériels employés qui faciliterait leurs nouvelles mauvaises actions) mais pour être capable face à un politicien lors d un débat télévisé, ou d une invitation au journal de 20 Heures de leur poser les bonnes questions, celles que tous les Français se posent, ne pas voir peur lorsque le politicien apporte une mauvaise réponse de le remettre à sa place tout en restant poli.

     Les journalistes font leurs enquêtes, ils sont sur le terrain, ils font des constats et savent faire des conclusions sur des faits  mais nous disent t ils  toute la vrai vérité.

     Ils sont tout simplement muselés et  disent ce que l on veut bien qu ils disent. Ils  n ont plus cette liberté d expression qui faisait la grandeur du journalisme, peut être  par l intérêt d une défiscalisation de 30% sur leur revenu dont j avais publié un article - cliquez sur ce lien :

              http://pourquinousprendton.blogspot.fr/2013/01/les-journalistes-auraient-t-ils-des.html

              http://pourquinousprendton.blogspot.fr/2014/07/journalistes-la-botte.html

     On sait tous que toute Vérité n est pas bonne à dire, mais ne pas la dire ne fait pas progresser les choses.

     C est quoi la Vérité ? - Il semblerait que ce soit une idée qui a germé dans l esprit d une personne, (peut importe son statut, sa qualité) en attente qu elle fasse son effet et qu elle soit reconnue concluante,  apportant quelque chose de positif, comme le bien être, une découverte, la recherche, l économie etc....... Mais il y  a aussi les incontestables, comme vous ne pouvez pas dire d un cercle que c est un carré ou que deux + deux font trois (quoique en math et en géométrie je me méfie).

     Si elle s avère positive, tout le monde essaye d y adhérer, parfois en lui apportant quelques modifications pour la faire progresser, mais la difficulté réside qu il y a aussi ceux qui les contestent, qui ne sont pas d accord, estimant que leurs idées sont meilleures.

     Certains ont appris à dire la vérité à leur façon, ils arrivent à vous persuader du bien fondé de leurs idées afin que vous la communiquiez à d autres et obtenir des majorités même si elles ne sont pas bonnes, et lorsque vous leur posez des questions, ils arrivent à détourner le sujet principal pour y revenir d une façon tout en vous faisant croire qu ils vous ont répondu.
     Nous avons des spécialistes en la matière avec ceux que l on appelle les Énarques, capables du meilleur comme du pire (surtout le pire)  cliquez sur ce lien :

          http://pourquinousprendton.blogspot.fr/2014/01/les-enarques-une-bombe-l-article-quoi.html

     Avons nous encore le droit de nous exprimer ? Il semble que cela pose d importante difficulté, sauf si vous dites que ce que votre interlocuteur veut entendre, sauf si vous ne le contrariez pas, sauf si vous êtes d accord avec lui.

     Nous constatons lors de débats mêlant des opposions que cela devient souvent houleux, et que chacun reste sur sa position n ayant rien fait évoluer.

     Nous constatons aussi de plus en plus d associations avec des défenseurs de tout et de rien - Ainsi un patron ne peut plus dire à un employé ce qu il pense du mauvais travail fourni sous peine d alerter le syndicat, le problème inverse est aussi possible, et il en est ainsi dans de nombreux domaines avec une certaine priorité accordé aux racismes.

    Nous avons aussi les cas de la Justice dont tout le monde se fou tellement elle est injuste et ne respecte pas les textes légaux du code pénal,  appliquant parfois des peines minimum difficiles à comprendre et où chacun interprète la loi à sa façon (les avocats grands orateurs sont bien placés dans ce domaine) ils arrivent à convaincre les jurés et même un juge, de l innocence de leur client même en sachant qu il est coupable.

Dans tous les conflits quel qu ils soient, (guerre, politique, économie, magouille) chacun y va de sa vérité, mais nous le peuple qui devons être informés - Sauront toute la vérité ?

     Combien de fois et il y a peu avons nous pu voir nos politiques mentir publiquement devant des millions de téléspectateurs tout en nous disant dans les yeux qu ils nous disaient la vérité. Est ce bien nécessaire de rappeler leur NOM. Je ne pense pas ils ont fait la une des journaux télévisés.

Avec l intervention de notre blogueuse Monique je vous invite à se ligner une pétition afin de protéger encore cette liberté d expression qui ne doit en aucun cas être sanctionnée.

http://www.change.org/p/jhornain-le-parisien-abandonnez-les-poursuites-contre-zeparisienne-jesuisparisienne



     Le 7 août 2014

     En France, la liberté d’expression ressemble à la quadrature du cercle : nous pouvons tout dire… à condition de ne pas tout dire.

     En France, la liberté d’expression ressemble à la quadrature du cercle : nous pouvons tout dire… à condition de ne pas tout dire (!), car ce que nous disons peut nous conduire en prison, même si nous respectons la bienséance qui commande, à juste titre, d’éviter les grossièretés verbales.

     Mais cette précaution ne nous met nullement à l’abri de la susceptibilité enfouie dans l’infini des consciences, surtout si ces dernières appartiennent à la sphère du pouvoir.
     En conséquence – et hormis la flatterie –, comment parler des réalités nationales, et par suite du pouvoir (car c’est bien là le plus important), sans risquer les foudres de la justice ? Ne sommes-nous pas niés en tant que liberté pensante si, à chaque parole, nous devons nous enquérir des limites à ne pas dépasser ?
   
     Y a-t-il seulement une liste exhaustive de ces limites ? Et où mettre la limite, dès lors que le retentissement d’une parole relève de l’intériorité mentale de chacun ? Un mot n’est blessant que pour celui qui se sent blessé : quel mot aurait blessé Socrate ?

     Pour l’heure, c’est la loi qui est blessante, car elle oblige à se taire, alors qu’il y a tant à dire !
Mais il y a aussi beaucoup à faire, et dans ce domaine, on observe le même recul, par peur d’un retour de bâton.

     Je ne parle pas des actes illégaux – qu’il faut combattre systématiquement – mais des actes qui ont pour mission de faire respecter la loi.

     Ainsi, combien de policiers ferment les yeux sur ce qu’ils voient, dès lors qu’il s’agit de femmes en burqa, ou de « jeunes » pilotant leur scooter sans casque ?
     Combien de voitures passent impunément au feu rouge lorsqu’elles sont conduites par ces mêmes « jeunes » ?
     Ne pratiquons-nous pas, en ce domaine, l’autocensure pour éviter l’embrasement de telle ou telle cité, autrement dit pour acheter la paix sociale ?

     Savons-nous que certains policiers vont jusqu’à refuser de contrôler qui que ce soit, par crainte de se faire tabasser ?

     Il me semble pourtant avoir entendu dire que la loi de la République devait s’appliquer à tous les citoyens, sans exception !

     Il n’en est rien, hélas ! et voilà la véritable « fracture sociale ». Il existe désormais deux France : la France de la France, où l’on peut être verbalisé pour défaut de papiers, et se retrouver devant Monsieur le Juge pour avoir qualifié un préfet d’« incompétent », et la France de la non-France, où les sans-papiers ont droit de cité, et où l’on peut crier « égorgeons les juifs », sans être inquiété !

     Étrange conception de l’égalité républicaine ! Insupportable suicide national !



30 commentaires:

  1. Super BBR, c est vrai que nous avons peu de droit dans ce domaine, comme toujours il y aura des personnes pour tenter de vous convaincre de leur vérité, même si plus tard on se rend compte de leur mensonge (ils savent tellement bien jouer la comédie qu on les croirait presque à chaque fois qu ils parlent) quoique maintenant on ne croit presque plus personne surtout sur le plan de nos politiciens de droite de gauche ou d ailleurs.

    Combien des fois les témoins d un fait, d un accident refusent de témoigner et de dire la vérité sur ce qu ils ont vu par peur de représailles. Combien de fois nos services de sécurité passent outres devant certaines agressions pour éviter l embrasement, ou encore le personnel d accueil dans les services sécurité sociales ou autres prestations n acceptent qu une croix comme signature sans même une preuve de l identité de peur qu on les traite de racistes.

    La vérité , s il en existe une est souvent synonyme d emmerdement , elle fait peur, souvent on ne veut pas l entendre, elle dérange, elle gêne, alors on détourne, on s arrête de parler, on fuit, on se fait lâche et à terme on ne saura jamais rien. Chacun restant sur ce qu il croit être sa vérité.

    Combien de fois avons nous constaté le muselage de nos journalistes en nous disant, pourquoi ne pose t il pas cette question, Nous avons vu des cas concrets lorsque hollande a invité les 500 journalistes. Quel fiasco !!!!!

    Et les vérités sur nos avions, nos bateaux les connaîtrons nous ? J en doute.

    La Normande

    RépondreSupprimer
  2. J aime bien votre façon de dire les choses BBR, c est vrai que toute vérité n est pas bonne à dire, mais doit on pour autant faire l autruche.

    Vous avez raison de dire que chacun à sa vérité, et que souvent elle est sujette à interprétation, aussi le voyons nous souvent lorsque nous écoutons nos candidats aux élections faire leur beaux discours, leurs belles promesses non tenues d effet.

    C est vrai que nous sommes limités dans nos propos avec lesquels nous devons être extrêmement prudent sous peine de poursuite que n ont même pas certains délinquants.

    C est vrai aussi que nos journalistes à la botte sont muselés, j avais regardé un peu l émission avec les 500 journalistes. Que de questions bidons. Que de mensonges.

    Vérité - Liberté de paroles est ce que ces mots existent encore - ? Si oui ont ils encore une quelconque signification ?

    Nicole PLEY

    RépondreSupprimer
  3. Le véritable enjeu aujourd’hui, en France, c’est la liberté d’expression et ceux qui la font vivre en lui assignant chaque jour de nouveaux défis, en repoussant toujours plus loin les limites de cette liberté, jusqu’au trouble, jusqu’au malaise et la transgression, jusqu’à ouvrir en deux, tel un éclair, le ciel d'une pensée qui ne s'autorise plus rien, terrée et morte de trouille…

    @

    RépondreSupprimer
  4. VÉRITÉ : Personnellement au vu de ce que nous constatons la vérité n existe plus, les politiques qui devraient nous montrer l exemple mentent à longueur de journée, l exemple n est donc pas bon.

    LIBERTÉ DE PAROLE : un bien grand mot, qui devrait être l exemple des journalistes, n est pas bon non plus, je ne vois même pas où ils ont le droit de s exprimer si ce n est des banalités, des choses que tout le monde peut avaler sans risque de s étouffer.

    INTERPRÉTATION : celle la est bien la liberté de chacun mais juste dans sa tête sans avoir à l exprimer.

    André BERGERAC

    RépondreSupprimer
  5. La liberté d'expression n'existe plus pour nous : nos politiques mentent, les journalistes mentent, le chef de l’État ment, ses ministres aussi.
    Mais le peuple ment aussi.
    Vous est-il arrivé de demander à vos amis, vos voisins s'ils avaient voté hollande ? Je parie que la plupart des gens vous diront qu'ils n'ont pas voté pour cet incapable.
    Alors, de deux choses l'une : ou bien ceux qui ont voté pour ce branquignol ont tellement honte de l'avoir fait qu'ils mentent ou bien alors les élections ont été truquées au bénéfice de mollasson.
    Qu'en pensez-vous amis du blogue ?
    L'Indien.

    RépondreSupprimer
  6. Suis je libre de m exprimer, merci de me répondre tous oui, je lève la main droite et je jure de dire toute la vérité, rien que la vérité.

    Les politiques sont tous des menteurs, des tricheurs, des incompétents, des incapables. Ai je menti ? Merci de me répondre.

    Le Journalistes sont tous à la botte des politiques et n ont de liberté de parole que celles qu on leur accorde. Ai je menti ? Merci de me répondre.

    Je pense que la Justice n est pas juste et appliquée comme il se doit - Ai je menti ? Merci de me répondre

    Je pense que l on a peur de dévoiler certaines vérités par crainte de représailles- Ai je tord ? Merci de me répondre.

    Les entreprises veulent de l argent pour créer de l emploi. Le Font ils ?- Merci de me répondre.

    On c est bien fait avoir avec cette Europe là, et surtout avec l Euro - Ai je tord? Merci de me répondre.

    La liste de toutes ces interrogations seraient longues à énumérer tant il y en a.

    Z@vor

    RépondreSupprimer
  7. Il y a effectivement une France à 2 vitesses...
    N'avez vous jamais remarqué que nos forces de police ne pratiquent jamais de contrôles de vitesse dans les quartiers sensibles... alors qu'ils pourraient faire un carton plein !
    Pourquoi ?
    Ils savent très bien qu'ils auront des ennuis, et surtout... il faut que cela reste rentable. Donc on fait ce genre de choses à des endroits stratégiques où l'on sait que les gens sont solvables...
    C'est une fois de plus le français moyen qui devra s'acquitter dune contravention parce qu'il roulait à 55 km au lieu de 50.
    Mouloud, lui, peut dealer de la drogue et faire le rodéo dans sa cité, il ne sera pas inquiété...
    Et puis Mouloud est surtout l'enfant d'une religion "de paix et d'amour" qui, d'après monsieur valls, a teeeeeeeeeeellement à nous apporter...
    Donc pas touche à Mouloud !
    Et nous, français, on paye, on subit et on s'écrase !
    C'est insupportable.
    Hervé

    RépondreSupprimer
  8. A la lecture des papiers, sur les différents sites internet des médias, formatés AFP peut-on appeler cela du journalisme? Sur le site http://www.ojim.fr/ Mépris, mensonge, truquage...ou le journalisme français vu par une Sud-Coréenne (24 mars 2014). Etes-vous au courant BBR de la blogeuse assignée en justice par Le Parisien? A lire, sur le même site aujourd'hui.

    Monique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je n étais pas au courant , je vais m informer, et vous remercie Monique.BBR

      Supprimer
  9. Que dire de plus, mes amis ?
    Vous avez bien raison, l'Indien, toutes nos élites mentent et effectivement, je me suis moi même posé la question de qui a voté hollande parce que curieusement, personne ne semble avoir voté pour lui et je crois que les élections peuvent être truquées. Le petit père hollande était certainement programmé pour finir le travail de sape de son prédécesseur. Je ne crois pas que tous ces politiques soient "une chance pour la France".
    Ami Z@vor, vous avez à 100 pour 100 raison.
    Les politiques mentent, les médias mentent, la justice n'est pas juste, les entreprises ne veulent pas créer d'emplois et préfèrent verser des dividendes à leurs actionnaires qui n'ont jamais autant gagné alors que le chômage galope, l'Europe et l'euro nous ont mis dedans... Voilà la vérité et voilà pourquoi les menteurs nous mentent...
    Vous avez raison Hervé, c'est une France à deux vitesses : on permet aux "chances de la France" ce qu'on interdit aux Français. On plume les uns (nous) pour engraisser les autres (eux).
    Bonjour Monique et bienvenue sur le blogue où vos commentaires pertinents font plaisir à lire.
    Je ne suis pas au courant de l'affaire de cette blogueuse assignée en (in)justice par Le Parisien. Pourriez-vous nous en parler ?
    Par avance merci.
    Vous avez raison Président André, il n'y a plus de liberté d'expression et @ a raison de dire que la trouille possède les gens.
    Nicole et vous, La Normande, vous soulevez un vrai problème : en effet, chacun se retient de dire la vérité ou d'entrer en action, par peur de poursuites ou de représailles qui ne toucheraient, encore une fois, que les citoyens sans histoire.
    Si on fait une synthèse de tous nos commentaires : mensonges d'état, propagande des médias, fin de la liberté d'expression ajoutés à la peur éprouvée par le citoyen lambda... Tout cela ne vous fait-il pas penser à certain régime totalitaire ?
    Merci BBR de vous dépenser sans compter pour nous livrer l'info vraie.
    Vive la France, la vraie.
    Fleur de lys.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au sujet de la blogeuse aller sur le lien ci-dessous
      http://www.ojim.fr/le-parisien-assigne-une-blogueuse-en-justice/
      Je viens de voir qu'il y a une pétition en soutien à signer. Je vais donc m'y diriger. J'ai consulté son blog,The parisienne. Bien évidemment, ça fait grand bruit!

      Monique

      Supprimer
    2. De retour sur cet article intéressant, afin de voir tous les commentaires je vous remercie Fleur de Lys et vous avez aussi raison lorsque vous parlez de régime totalitaire - Nous connaissons bien une dictature socialiste.

      La Normande

      Supprimer
    3. Article super qui nécessité de le relire ainsi que les nombreuses participations

      Merci à vous Fleur de Lys de m avoir répondu et surtout de m avoir donné raison à 100 % c est rare. Nous avons bien cette dictature en France alors qu on lutte pour la supprimer dans d autres pays même en y faisant la guerre.

      Z@vor

      Supprimer
    4. Comme je l ai précisé dans le commentaire initial j aime bien cet écrit, aussi j y reviens pour constater les nombreux commentaires qui ont été fait.

      Merci Fleur de Lys pour moi même mais aussi pour votre lecture attentive de tous les commentaires qui nous échappent parfois.
      Je suis d accord avec vous sur le régime totalitaire, si mes souvenirs sont bons je crois que BBR avait publié un article sur la Dictature Socialiste.

      Nicole PLEY

      Supprimer
    5. Je vois que je ne suis pas le seul a revenir en arrière, il faut reconnaître que cet article attire. LA LIBERTÉ DE PAROLE c est important.
      Merci Fleur de Lys de me rappeler que je suis encore Président, je commençais a l oublier et comme le souligne si justement Nicole, ils nous arrivent de ne pas être toujours attentif dans tous les commentaires tant ils sont devenus importants.
      Je me souviens encore du temps où nous étions timide, avec pas de commentaire, ou une ou deux lignes. Les temps ont changé et surement notre liberté de nous exprimer aussi.

      André BERGERAC

      Supprimer
  10. Le lien de la pétition en soutien à la blogeuse The parisienne.

    http://www.change.org/p/jhornain-le-parisien-abandonnez-les-poursuites-contre-zeparisienne-jesuisparisienne

    Monique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore merci pour le lien Monique la pétition est signée.BBR

      Supprimer
    2. Je pense que je vais insérer votre lien dans l article pour les futurs lecteurs.
      Encore merci. BBR

      Supprimer
    3. La pétition a été signée Monique - Merci.

      La Normande

      Supprimer
    4. Il faut soutenir la liberté d expression tant qu elle existe encore, on signe, meci Monique

      Z@vor

      Supprimer
    5. Comme Z@vor et La Normande, j adhère et signe donc la pétition, merci Monique et merci à BBR de l avoir inclus dans l article ainsi elle sera lu par tous les lecteurs

      Nicole PLEY

      Supprimer
    6. Oui Monique Merci , il faut effectivement soutenir et maintenir cette liberté d expression. La Pétition est signée.

      André BERGERAC

      Supprimer
    7. J ai signé cette pétition car je suis entièrement d accord.

      Olivier TREQUEL

      Supprimer
  11. Vous avez raison Z@vor et vous aussi L indien, tout cela est bien une triste "vérité"
    si je peux employer encore ce mot. Je mentirai si je disais que j ai voté pour hollande, je suis anti socialiste, mais c est vrai que lorsque nous parlons avec des gens personne n a voté pour lui, alors comment et par qui a t il été élu.

    Il est tout à fait vrai que nous vivons dans un monde où il y a beaucoup de menteurs, certains mentent pour avoir un profit, d autres mentent pour ne pas faire de peine, d autre pour être élu, d autres font des promesses qu ils ne peuvent pas tenir , il y a tellement de catégories de mensonges, mais au bout du compte on se sait plus qui croire.

    Pour les Journalistes je suis très déçue par leur sois disant liberté de parole qui n en ait pas une. Elle est sous contrôle et au moindre écart ils sautent alors c est motus et bouche cousue.

    Nathalie

    RépondreSupprimer
  12. La Vérité si je mens 18 - C est vrai l Indien que tout le monde ment, et il est bien triste que pour cela aussi nous en soyons arrivés là. Même de tout petit, pour les absences scolaires certains parents qui voulaient profiter d une journée, donnaient de fausses excuses, sans parler des faux malades qui ne veulent pas travailler, des faux chômeurs et j en passe.

    Les politiciens ne sont pas nés avec le mensonge dans le sang, ils sont dans allés dans une école l ENA pour ne pas la citer où on leur apprend à mentir, a détourner la vérité, à répondre à autre chose qu à la question posée.

    Ils mentent lorsqu ils magouilles, les emplois fictifs, ils oublient de déclarer des ressources,des villas, des biens, les élections, et toujours ils mentent, et en plus les journalistes sont là pour activer le mensonge en ne disant pas les fait tels qu

    ils se sont passés si on leur a dit de pas le dire.

    D autres mentent pour obtenir des dons, des faveurs, des avantages, des promotions, c est bien comme cela que la vie de nos jours se fait, mais nous avons tant de mauvais exemples que chacun doit se dire pourquoi pas moi.

    C est bien triste et désolant. Jean BOUVARD

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour le lien Monique,j'ai signé mais c'est le pot de terre contre le pot de fer!!!
    Fleur de lys.

    RépondreSupprimer
  14. Finalement nous avons le bon temps que l on se donne, car lorsque l on voit tout ce qui se passe, notre vie ne semble pas rose comme on pourrait le croire.

    On voit des guerres, des massacres, des menteurs, des tricheurs avec le pompon aux politiques bien sur, ajoutons la criminalité, la délinquance, les escrocs, l injustice, les magouilles politiciennes, des enseignes qui vendent des livres inacceptables comme amazone et carrefour et où on a laissé faire, ma femme ne se set plus chez Amazone et on ne va plus à Carrefour en plus il est très loin de chez nous.

    Je ne pense pas que nous pourrons changer cette mentalité, nous vivons avec, et même si l on apprend le respect à nos enfants, parfois avec l école, le lycée, la fac les amis, ils arrivent à changer avec ce nouveau mode de vie.

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Olivier,
    Je pense,malgré tout, que l'on peut changer les choses. Il ne faut pas désespérer.
    Mais pour cela, deux conditions sont indispensables :
    - que nous changions la tête de l’État. Vous le savez, le poisson pourrit toujours par la tête.L'actuelle est pourrie.
    - que nous fassions comme le colibri, c'est à dire notre part du boulot. Et vous avez commencé à le faire. Naturellement, il faut beaucoup de colibris.
    L'Indien qui salue aussi Monique et lui souhaite la bienvenue sur le blogue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci L indien, vous nous aviez déjà parlé du Colibris, il en faut beaucoup en effet.
      C est vrai qu il faut commencer à changer la tête. Quand je pense qu à une époque on en coupé pour moins que ça.

      Olivier TREQUEL

      Supprimer
  16. Merci pour le lien Monique, toute belle initiative mérite qu'on lui prete attention.
    Je me permets également, en mon humble qualité de nouveau venu sur ce blog, de vous souhaiter la bienvenue.
    Hervé

    RépondreSupprimer