Rechercher dans ce blog

mercredi 26 novembre 2014

CRISE : LES BONS PLANS



              VOUS COMPRENDREZ MIEUX LA CRISE

                           Histoire vraie  

     Une journée maussade dans un petit bourg humide au fin fond de l’Irlande. 

     Il tombe une pluie battante et les rues sont désertes.

     Les temps sont durs, le pays est très endetté, tout le monde vit à crédit. 

     Arrive un riche touriste allemand. Il arrête sa belle grosse voiture devant le seul hôtel de la ville et il entre. 

     Il pose un billet de 200 euros sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour la nuit. 

      Pour 200 euros, le propriétaire de l'établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira.


     Dès que le touriste a disparu dans l’escalier, l'hôtelier prend le billet de 200 euros, file chez le boucher voisin et règle la dette qu'il a envers celui-ci.  

     Le boucher se rend immédiatement chez l'éleveur de porcs à qui il doit 200 Euros et rembourse sa dette.


     L'éleveur, à son tour, s'empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.

Le directeur de la coopérative se précipite au pub régler son ardoise.  

     Le barman glisse le billet à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit déjà depuis un moment.



     La fille, qui occupe à crédit les chambres de l'hôtel avec ses clients, court acquitter sa facture chez notre hôtelier qui pose le billet sur le comptoir, là où le touriste l'avait posé auparavant.

     Le touriste Allemand redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, ramasse son billet de banque et s’en va.! 

     Personne n’a rien produit ! personne n’a rien gagné !mais plus personne n'est endetté ! et le futur semble beaucoup plus prometteur.


     C’est ainsi que fonctionnent les plans de sauvetage au profit des pays de l’Europe en difficulté !

                         Vous voyez que ce n'est pas la peine d'avoir fait l' ENA ou Sciences Po, 

                                             pour comprendre le SYSTÈME !!!!

21 commentaires:

  1. HIHIHI, si tout pouvait être aussi simple - Il me semble que nous avions eu un film de ce genre avec SIM et Annie GIRARDOT où un trio se devait de l argent , ce dernier passait de l un à l autre dans un paquet, si bien qu à la fin , on ne l ouvrait plus et qu au lieu de l argent il n y avait que des coupures de journaux.

    La Normande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On connait rous cette histoire de billet... Cette histoire est fausse... L'hôtelier n'a pas été payer par la prostitué.

      Supprimer
  2. Excellente formule, mais je doute que nos cerveaux de l ENA puissent penser à cette formule.

    Eux ils payent - mais avec notre argent -

    Jean BOUVARD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On connait tous cette histoire de billet... Cette histoire est fausse... L'hôtelier n'a pas été payer par la prostitué.

      Supprimer
  3. La crise vu sous cet angle est très supportable, et ne lèse personne.je suis MDR

    Nicole PLEY

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve qu il y avait chez eux aussi une grosse crise, vois autant de gens se devoir de l argent - Quel quartier - (non pas la peinte de parler de Cartier c est pas le moment)

    Cette idée devra être soumise à nos Énarques afin qu ils la distribuent à Noël à notre gouvernement .Nul besoin de nous prélever des impôts.

    Nathalie

    RépondreSupprimer
  5. Une histoire vraie ?
    Pauvre tâche
    Ridicule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que vous ne connaissiez même pas la plaisanterie - Vous devriez aller en Afghanistan
      Votre lourde intelligence a du se transformer en grosse tâche.

      La Normande

      Supprimer
    2. Pauvre impoli - Vous êtes triste à mourir - Alors Fermez là et restez dans votre coin. Quand on ne sait pas apprécier l humour, on ne lit pas les histoires. Espèce de taré.

      Nathalie

      Supprimer
    3. Le jour où les cons voleront vous serez surement chef d escadrille.

      Jean BOUVARD

      Supprimer
    4. L idiotie chez certains se fait de plus en plus fréquentes. Les infos sont tellement tristes, que vous prenez même les histoires pour de l actualité - Je me demande quel doit être votre QI.
      Vous devez être le seul à ne pas avoir ri.

      Olivier TREQUEL

      Supprimer
  6. Il semble que vous soyez de retour l'anonyme grossier de 22h16 du 20 Novembre!!!
    Toujours dans le tact,la haine des autres et le négatif!!!
    Il y a un proverbe qui vous va cependant comme un gant:"qu'il parle ou qu'il pète c'est la même chose!!!"
    Pourquoi traînez vous sur ce blog,pauvre ectoplasme?
    Laissez nous donc puisque vous n'aimez pas ce blog ,il y a tellement de blogs qui aimeraient votre prose!!!
    Mais surtout prenez vos gouttes ,l'énervement ,la haine ,la grossièreté,le mépris n'ont jamais été de bons moteurs et cela prouve que vous manquez d'arguments pour établir le dialogue.
    Ici nous sommes d'accord ou nous ne sommes pas d'accord mais nous restons courtois et respectueux de l'autre.
    A quoi sert-il de déverser votre fiel ???
    Merci BBR,pour cette jolie histoire qui nous montre bien que l'Argent est bien fictif ainsi que cette dette qu'on nous bassine depuis tant d'années!!!!
    Fleur de lys.

    RépondreSupprimer
  7. Il semble que notre anonyme qui traite de "pauvre tache" celui qui a inventé l'histoire pour nous amuser, récidive, à pas de loup, toujours masqué, ou revêtu de sa peau de serpent, pour mieux cracher son venin.
    Pour ma part j'ai bien ri en lisant cette petite histoire mais je crois quand même qu'il y a là matière à réflexion : tout cet argent qui va, qui vient, qui tourne...me fait penser à notre dette abyssale à force d'être fictivement entretenue.
    Salut à tous, les amis du blog et merci à BBR qui sait alterner le morose et le sourire.
    L'Indien.

    RépondreSupprimer
  8. On pourrait peut être combler ainsi notre dette de 2000 milliards d euros, effacer notre déficit, notre trou de la sécu - Idée lumineuse - A mettre en pratique immédiatement et sans modération

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On connait tous cette histoire de billet... Cette histoire est fausse... L'hôtelier n'a pas été payer par la prostitué.

      Supprimer
  9. Idée géniale quand tu nous tiens - Bon sans mais c est bien sur - Pourquoi nos têtes pensantes n y ont pas pensé avant - Nous allons sollicité MACRON.

    Z@vor

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve l idée géniale - Pensez vous que l on puisse essayer ? Juste essayer ---
    Bon Ok, essayer juste avec les impôts alors -

    Oui ça va j ai compris,je sais ce que vous allez me dire, qu ils vont m envoyer la majoration, puis la mise en demeure - avec eux ça marchera pas -

    Hihihihi je fais les questions et les réponses

    Alice

    RépondreSupprimer
  11. Simple comme Bonjour, la petite chose qui me chagrine et qui m inquiète c est qu ils ont tous une petite dette. Nous une seule mais combien importante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On connait tous cette histoire de billet... Cette histoire est fausse... L'hôtelier n'a pas été payer par la prostitué.

      Supprimer
  12. A appliquer des maintenant pour Bruxelles qui nous réclame 4 milliards supplémentaires pour les donner à un autre - Peut être vont ils nous revenir.

    RépondreSupprimer
  13. Trop cool - Une autre forme de blague sortie de votre chapeau BBR - Excellent. Merci

    André BERGERAC

    RépondreSupprimer