Rechercher dans ce blog

samedi 15 novembre 2014

MANIF : CASSEURS, VOUS POUVEZ CASSER

          

                            GENDARMES

                 A notre tour de les défendre !





                                           LA PETITE INTRODUCTION DE BBR


     La mort de Rémi Fraysse dont on ne connait pas grand chose sur ses activités et dont j ai publié récemment un article à ravivé les colères mais aussi et surtout les dérives. 

     Ainsi partant de la responsabilité pleine et entière de nos divers élus, de nos preneurs de décisions sans aucune discussion au préalable avec les personnes concernés, nous sommes passés à la responsabilité des gendarmes, qui comme chacun  sait ils sont des militaires, et les militaires ne font qu exécuter les ordres reçus de la hiérarchie y compris les généraux, colonel et autres gradés, en l occurrence, Préfets, Ministres etc.... mais on ne peut constater l échappée lâche de ces autorités qui prétendent ne pas avoir donner d ordres particuliers pour disperser la manifestation même en cas d affrontement.

     Donc,  pas d ordre et les gendarmes mobiles chargés du maintien de l ordre se laissent faire, se laissent taper dessus, se laissent envoyer des bouteilles d acides et  des Cocktails Molotov bien sagement.

     Qui ne sait pas qu actuellement toutes les manifestations sont devenues des prétextes à casser, casser des voitures, des vitrines, casser du FLIC, qui ne le sait pas. Celui qui le nie est un menteur y compris les politiciens qui sont déjà menteurs naturellement de par leur fonction les dernières infos ainsi que mon article "le bal des menteurs" l ont suffisamment évoqués.

    Qui peut penser un seul instant que des représentants de l ordre, des humains chargés d assurer la sécurité des Français, même au cours d une manif  puissent vouloir d initiative procéder à des jets de grenades d une part et à vouloir tuer un manifestant d autre part.

     Non je crois qu une fois encore nous prenons le problème à l envers, et au lieu de dire que la manifestation qui devait être pacifique à l origine s est transformée en des affrontements dus à des bandes de casseurs qui sont venues exprès dans ce seul et unique but, on préfère incriminer les représentants de l ordre qui ont été obligés de se défendre dans l urgence avec la réception de produits dangereux. 
     Mais les casseurs ont tous les droits, on accepte, on trouve ça normal. De l Ecologie et du barrage ils en avaient rien à foutre.  La justice est de leur côté de la même façon que contre les délinquants et criminels.

      Le plus inquiétant dans un tel cas "indépendamment de la gravité survenu avec la mort de Rémi Fraysse",  ce n est pas la fuite des autorités, on connait depuis très longtemps leur lâcheté lors de un tel incident, non, c est surtout l incompréhension des  manifestants venant soutenir leurs idées du Non au Barrage", car eux ont du voir c est sur, comment ont démarré les incidents et personne visiblement n a témoigné en faveur des gendarmes.

     Personnellement je trouve  que LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR a pris une fois encore une décision très grave et lourde de conséquences pour l avenir, si les gendarmes doivent se laisser faire sans réagir , dans quel état allons nous retrouver notre pays à chaque manif.

    CASSEURS - Vous pouvez cassez tranquille CAZENEUVE et TAUBIRA veillent sur vous.


                                                                    -----ooo0ooo-----



     Le 15 novembre 2014

     La rue n’appartient pas aux casseurs mais au peuple de France. Nous sommes un et indivisibles.
Bernard Cazeneuve a tranché : les gendarmes n’auront plus le droit de porter des grenades offensives.
   
     On entretient savamment la confusion autour du mot, amalgamant ces grenades offensives avec les grenades à fragmentation, utilisées sur les théâtres de guerre. Il va de soi que la gendarmerie française n’a jamais bombardé sa population à coup d’engins explosifs.

     Cette décision est l’ultime étape du renoncement du pouvoir, l’ultime étape de l’abandon de l’autorité, la conclusion de tout le travail de sape commencé avec les drapeaux étrangers lors de l’élection de François Hollande et les lois anti-prison (mais pro-racailles) de madame Taubira.

     La mort d’un militant d’extrême gauche, c’est la mort de trop. Peu importe s’il était dans un groupe d’anarchistes qui, après avoir épuisé son stock d’acide puis de cocktails Molotov, continuait à s’en prendre aux représentants de l’État. La gendarmerie est clouée au pilori. La grande muette ne pouvant s’exprimer, faisons-lui endosser le chapeau et rachetons-nous une image de gauche à peu de frais.

     Gageons que ces grenades pourront être ressorties lors de manifestations de droite, le pouvoir rêvant d’un dérapage en sens inverse mais désespérant devant l’inaction de ces fachos en puissance, ces dangereuses familles que l’on gaze avec bien moins de précautions lors de rassemblements pacifiques. La dictature d’une poignée d’écolo-anarchistes a vaincu. Bientôt, les lycéens leur emboîteront le pas, savamment entraînés par des profs idéologues, des associations droitdelhommistes et un NPA toujours dans les « bons coups ».

     Le message est désormais parfaitement clair : la rue appartient aux casseurs et les forces de l’ordre sont priées de regarder sans broncher, de subir les violences sans commettre de bavure et si possible de s’excuser quand un délinquant trébuchera. Dans une politique budgétaire cohérente, on recentrera le travail de notre gendarmerie là où il est essentiel : sur le bord des routes. Le contrevenant français est discipliné et paiera sans broncher. Il s’excusera même pour avoir oublié de mettre sa ceinture. Les délinquants de la route n’ont pas besoin d’être contenus à coups de grenades : ils ont déjà perdu la guerre de la répression et sont lessivés financièrement.

     Mesdames et Messieurs les gendarmes, Mesdames et Messieurs les gardiens de la paix, combien de temps allez-vous tolérer cela ? Vous êtes-vous engagés au service de la France pour être traités de la sorte ?

     Pour être pointés du doigt en permanence comme des coupables ? Mesdames et Messieurs les militaires, vous êtes-vous engagés à risquer votre vie pour la France quand celle-ci vous juge dépassés et considère que vous êtes une variable d’ajustement budgétaire ?

     Vous êtes tenus au devoir de réserve pour la plupart d’entre vous, mais le peuple que vous défendez vous défend à son tour. Nous sommes unis. Nous vous soutenons. Allons-nous nous laisser faire par un pouvoir idéologue, liberticide et menteur ? Vous avez prêté serment à la France et non au socialisme. Pouvons-nous raisonnablement être dirigés par un pouvoir représentant 13 % d’opinions favorables ? La rue n’appartient pas aux casseurs mais au peuple de France. Nous sommes un et indivisibles.

13 commentaires:

  1. Il semblerait qu une fois encore, les voyous aient gains de cause. Je dirais comme d habitude mais je ne m y ferais jamais. Les victimes on s en tape,de nos services de sécurité aussi, cela devient franchement insupportable.

    Notre police manifeste, on parle de 47 suicidés, notre gendarmerie supporte de moins en moins la lâcheté de nos gouvernants qui fuient leurs responsabilités des qu un incident grave se produit.

    Continuons ainsi, et bientôt la France sera entre les mains des étrangers, des clandestins, et des truands.

    La Normande

    RépondreSupprimer
  2. On part complètement en couil.......s, les pieds en avant, on se sait plus quoi inventer pour nuire aux personnes honnêtes, - Les truands et les casseurs auront donc tous les droits, grâce à nos ministres de la justice et de l intérieur. Bravo.

    Je souhaiterai qu à la prochaine manif, nos représentants du maintien de l ordre qu ils soient gendarmes mobiles ou CRS s assoient par terre et attendent en regardant le déroulement de celle ci. Ainsi toute le monde sera satisfait.

    Il faudrait aussi tant qu à faire que cazeneuve leur supprime le pistolet et toutes les armes afin que ne se pose même plus la question sur la légitime défense. On pourra même la supprimer du code. Les truands pourront même dormir tranquille, nos bijouteries, nos banques pourront être pillées.

    Gouvernement de merd......allez vous faire foutre Il est évident que ce n est pas chez vous qu on ira cambrioler.

    Jean BOUVARD l homme en colère

    RépondreSupprimer
  3. Chère Normande,
    La France est déjà entre les mains des étrangers, des clandestins et des truands. Mais les pires truands sont ceux qui laissent faire au nom de la mixité sociale, au nom de "pas d'amalgames" au nom de la laïcité, au nom de l'égalité, de la fraternité.
    Fraternité mon cul !!!
    Et pareil pour tout le reste !!!
    Ceux qui nous gouvernent veulent le chaos, la ruine du pays, la guerre civile.
    Sinon, ils agiraient différemment.
    D'accord avec vous, Jean.Nous en avons plein les couilles de ce gouvernement de merde !!!
    L'Indien en colère aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Je vous avais déjà parlé de la pancarte de ces "zécolos gauchistes" qu'ils avaient dans leur QG de retranchement:"mort aux flics et aux curés" .
    Bien évidemment tous nos merdias serviles,tous nos politicards charognes restent bouche cousue,faisant vrai l'adage:"qui ne dit mot consent."
    Que manque-t-il à la France pour la faire tomber définitivement ?
    Et bien voilà ,l'Armée ,la Gendarmerie,la Police ont déjà été dégraissées.
    Demain,il faudra les désarmer afin que le pays tombe dans le chaos final .
    Pour cela on mobilise toutes les forces destructrices (merdias,profs bobos gauchos )pour faire entrer dans les jeunes "têtes" manipulables,je parle des lycéens,étudiants...la haine des forces de l'ordre.
    Tout s'inscrit dans une logique synchrone et tous les moyens,tous les prétextes sont bons.
    Ce stade étant déjà atteint, l'étape suivante sera la guerre civile,les honnêtes gens seront désarmés moralement et physiquement face aux "antifas" armés jusqu'aux dents!!!!
    Que faudrait-il pour que les choses changent ?
    Il faudrait que les Forces de l'ordre désobéissent aux ordres engendrant le désordre organisé .
    Combien de suicides parmi eux leur faudra t-il encore avant de réagir ?
    Si les Forces de l'ordre réagissent,à ce moment là ,le Peuple descendra dans la rue pour les soutenir.
    Le château de cartes des pourris s'écroulera alors et tombera comme un fruit à leur image.
    Vive la France,vivent les Forces de l'ordre et Nique les politicards!!!!
    Fleur de lys.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons toutes les raisons de nos énerver, parce que tout est fait pour que nous en arrivions à ce stade.

      Avec sarkozy, ça n allait pas bien , avec hollande la pustule de Tulle nous touchons le fond, nous l avons encore vue avec sa parole donnée pour les Impôts - Personne ne sera augmenté en 2015 - Rapidement démenti par son sbire de l économie - Et qui va payer les pénalités pour le retard dans la livraison du Mistral ? (comme le précise Z@vor) il va encore faire le mou et se fier à la parole de l oncle sam -

      Ses putains de ministres font tout ce qu ils peuvent pour assassiner les Français et détruire le pays, le laissant diriger par la mafia dont ils font partie intégrante et le molasson suis le cours des choses avec toujours "des je ne sais pas, je ne suis pas au courant, je n interviens pas dans ce genre d affaire, ou encore, jamais entendu parler".

      Retournez à Tulle emmenez vos ministres ouvrez un bar à putes,, faites comme ribery mettez un drapeau de l islam et lâchez nous.

      André BERGERAC

      Supprimer
  5. Mais qui nous parle de sécurité. Comment doit on comprendre le mot sécurité ?

    Est elle bien comprise ou doit elle être assimilée à laxisme et tranquillité.

    Inutile d avoir peur des mots, de plus en plus la criminalité, la délinquance et les casseurs font la loi, et nos ministres réfléchissent quelle solution il faut envisager pour que nos forces de l ordre ne réagissent pas violemment, enfin qu ils ne se défendent pas.

    Il y a très longtemps qu on se sait plus ce que Légitime Défense veut dire, tant elle est complexe dans son interprétation même si tous les éléments sont réunis comme la défense qui doit être proportionnée à l attaque (les gendarmes n ont ils pas reçu de l acide et des cocktails Molotov). Elle joue souvent en faveur du délinquant comme le bénéfice du doute bénéficie à l accusé et comme tout maintenant.

    Il n y a que truands et politiciens qui aient droit à tout, mais ces derniers, ne sont ils pas les plus gros truands.

    Nicole PLEY

    RépondreSupprimer
  6. Courage fuyons - La Lâcheté n a plus de limite -

    Certains, ont à tord, pensé que le Ministre de l Intérieur avait soutenu un court instant l action des gendarmes, ce fut bref.

    Les défenseurs des casseurs ont bien joué le coup pour faire porter le chapeau aux gendarmes. Bravo à eux, même là, la manipulation marche fort bien, et nos gouvernants ont sauté sur cette occasion pour fuir une fois encore leurs responsabilités et celles des élus décideurs du projet.

    S il faut un responsable - Ce sera la Gendarmerie. Elle est muette. Elle ne nous contredira pas. Passons au projet suivant - Tiens pourquoi pas l aéroport de Nantes, ou le Mistral pour le G.20, c est quoi des pénalités M. POUTINE ?

    Z@vor

    RépondreSupprimer
  7. Mais quand donnerons nous plus de pouvoirs à nos forces policières elles sont notre rempart contre les voyous de toutes sortes. Mais n'y a t -il personne pour se lever et crier notre ras le bol contre toute cette m..... non cette boue ( je suis polie)politicarde qui s'engraisse. Quel écœurement!

    RépondreSupprimer
  8. Je ne crois pas que nous soyons tombés aussi bas.

    La Justice relâche les délinquants que Police et Gendarmerie passent du temps à rechercher et interpeller, prennent des risques considérables avec de rare soutiens de la part de la hiérarchie et aucun de leurs ministres en cas d accident.

    Combien d entre eux sont écœurés, retrouvant rapidement les mêmes pour des faits similaires, et combien de récidivistes ayant purgé une légère peine de prison recommencent.

    A longueur de journée ils sont critiqués, insultés, caillassés, comme si cela était devenu normal dans la vie de maintenant. Que vaut la vie d un flic ? N est il pas payé pour se faire tuer ?

    Ayez la bonté de réfléchir et de répondre - Que se passerait il si nous ne les avions pas ?

    Merci.

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
  9. J ai de plus en plus de mal à comprendre tout ce qui se passe. Il y a eu une manif, c est normal, il y a eu un mort c est tout fait regrettable, mais n y a t il pas de nombreux morts innocents ailleurs, des policiers ne se font ils pas tuer dans l exercice de leur métier.

    On ne regarde pas tout ce qu ils font de bien pour nous, les arrestations de truands, les dépannages, les secours, et on ne regarde qu un incident pour dégrader l institution et ce qu elle représente pour nous, pour notre sécurité.

    J ai encore honte pour cette décision, bien que venant d un autre nain je ne sois pas surprise.

    Nathalie

    RépondreSupprimer
  10. M. Cazeneuve, l’intrépide ministre de l’Intérieur de la pustule de tulles vient de s’exprimer sur les récents événements qui agitent aujourd’hui le pays. Au lieu de se positionner clairement et franchement sur le légitime terrain de la défense de l’ordre républicain face aux menées violentes des commandos anarchistes, il s’est ingénié à faire profil bas et à noyer subrepticement le poisson.
    D’abord, en allant lâchement prétendre que jamais, au grand jamais, il n’avait donné de consignes pour qu’une répression ferme et rigoureuse soit mise en œuvre à l’encontre des manifestants écolo-anarchistes mais que, bien au contraire, il avait explicitement prescrit à ses subordonnés l’emploi de méthodes douces et indolores. Les gendarmes mobiles, qui se voient ainsi publiquement désavoués par leur patron, apprécieront !
    Ensuite, en décidant que l’emploi de la grenade offensive serait désormais proscrit et que cette arme devrait donc être retirée de l’arsenal jusque-là mis à la disposition des forces de l’ordre afin de leur permettre de repousser efficacement les assauts les plus assassins des fauteurs de troubles les plus déterminés.
    Fort bien. Mais par quoi va-t-on les remplacer, ces malheureuses grenades qui, accidentellement, ont provoqué la mort d’un malheureux manifestant ? Je n’ose imaginer qu’en haut lieu on ait pu décider sereinement que les gendarmes devraient désormais s’exposer aux jets d’acide, de pierres, de boulons et de cocktails Molotov sans pouvoir se défendre et riposter. Seront-ils alors autorisés, eux aussi, à se fabriquer des cocktails Molotov afin de se trouver à arme égale en face d’adversaires aussi féroces ?
    On trouve beaucoup de gens pour déplorer le sort cruel réservé à Rémi Fraisse, lequel nous est présenté comme un homme pacifique, un non-violent, avant tout passionné de botanique. Peu d’entre eux semblent cependant se demander ce qu’il pouvait bien trouver à herboriser, en pleine nuit, au milieu d’un commando de casseurs en train d’assaillir les gendarmes, ce pacifique botaniste. N’en ont-ils pas, un peu trop vite, fait un martyr ?
    En tant qu’ancien guérillero de l’Algérie Française, ayant moi aussi, en compagnie d’autres petits « crétins » qui se prenaient pour Pierre LAGAILLARD, (Paix à votre âme Monsieur), manié la barre de fer et le cocktail Molotov (ce dont je ne tire – que chacun en soit parfaitement convaincu – aucune fierté, bien au contraire !), je puis aujourd’hui assurer que, si, à l’occasion de mes grotesques et coupables agissements, il m’était arrivé un regrettable « accident », il ne serait jamais venu à l’esprit de mes pauvres parents (que ceux-ci reposent en paix !) l’idée saugrenue d’aller porter plainte contre les vilains policiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dit et fort bien dit.
      L'Indien.

      Supprimer
  11. Tout ceci dépasse l imagination - On prend des mesures qui ne vont faire qu accentuer les dégradations et après on viendra se plaindre - que y a de plus en plus de délinquances, de plus en plus de casses et dire aussi que la police ne fait rien, qu elle n est jamais là quand il faut, et jamais au bon endroit, et quand elle y est on critique. Merde à la fin.

    On a qu à déjà leur retirer tout l armement, puis petit à petit supprimer tous les effectifs. Comme ça nous n aurons plus besoin de Police, ni Gendarmerie, ni de Justice bien sur et chacun se défendra comme il peut. Au moins ils ne seront plus critiquer.

    Quand on aime les roses, il faut aimer les épines.Qu on se le dise.

    Alice

    RépondreSupprimer