Rechercher dans ce blog

vendredi 12 septembre 2014

DÉMISSION DE HOLLANDE C EST FAIT

          Il faut partir Monsieur le Président 



                                                        L INTRODUCTION DE BBR

     Quand j ai lu cette lettre, je me suis dit BBR, soit cet auteur te ressemble, soit tu ressembles à cet auteur mais après l avoir lu à deux reprises , je me suis dis non ce n est pas possible,  il  n a pas le même style , il est plus posé, plus calme, plus poli. 

    Moi aussi je suis Français, démocrate et je n ai pas voté pour lui - ça se saurait.

    En fait je pense que c est au niveau du contenu que nous nous ressemblons, nous avons en commun la même réclamation présentée de façon différente.  Lui - Il faut partir Monsieur le Président - Moi - Casse toi "moi président"

     Il s agit peut être de cette différence qui existe entre le débutant (BBR) et l expérience (de l auteur) qu elle classe. 

      Peut être, lui ressemblerai je un jour ......

    En bien réfléchissant une question me vient à l esprit,  si ça se trouve c est sarkozy qui l a écrite, alors non,  à lui aussi je ne veux pas ressembler ou juste pour écrire cette lettre. 

                                                    Quand pensez vous chers lecteurs ?

     Vous êtes fidèles et j apprécie "ces bons moments passés ensemble"  (merde voila la trierweiller qui réapparaît) cella aussi, dehors. 

     Je préfère de loin  être  un "Sans Dents" comme je suis, qu une ordure qu on appelle président et qui bafoue les Français. A sa place j aurai honte.

                             Et si nous envoyions tous cette lettre ouverte à notre président


          (lettre ouverte à François Hollande)



     Le 7 septembre 2014

     C’est parce que l’injustice me révolte viscéralement que je vous demande aujourd’hui de démissionner.

     Monsieur le Président. Comme vous je suis un républicain. Je n’ai pas voté pour vous mais en tant que démocrate, j’ai accepté le verdict des urnes et le choix d’une majorité de mes compatriotes. Je n’avais aucune animosité envers vous avant votre accession au pouvoir et vous m’étiez même sympathique pour ne rien vous cacher. 

     La façon dont vous traitaient vos collègues du Parti socialiste, parfois d’une manière virulente, me donnait envie de défendre « le plus faible ». Je n’aime pas l’injustice.


     Je ne vous demande pas cela parce qu’une partie de la droite, de l’extrême droite, de l’extrême gauche et sans doute une partie de la gauche (mais sous couvert d’anonymat) le demande, mais parce que c’est une question de survie. 

     Une question de survie pour mon pays, notre pays Monsieur le Président. Certes, les institutions ne vous y obligent pas et certes, vous avez été élu pour 5 ans. Pourtant, dans le monde de l’entreprise, lorsqu’un employé de convient pas, il est mis à la porte, CDD ou CDI. Vous êtes notre employé. 

     Votre mission était de redonner de l’espoir, nous redonner de la fierté, nous rassembler, nous donner du travail, bref retrouver la France que l’on aime.

     Sur tous ces points vous avez failli et de mémoire c’est une première. Aucun Président avant vous n’a eu autant de zéros pointés. 

     Vous avez divisé les Français sur tous les sujets de société. Vous avez aggravé le chômage, vous avez littéralement saigné à blanc les classes moyennes qui croulent sous des impôts qui les asphyxient. 

     Vous avez décrédibilisé notre pays aux yeux du monde entier avec vos escapades nocturnes et votre obsession de "punir" Messieurs Poutine ou Al Assad alors que l’ennemi était ailleurs. 

     Vous avez donné l’impunité aux délinquants avec vos signaux négatifs à la justice. Vous avez nommé des ministres qui se sont comportés comme des truands. Vous avez entravé la liberté d’expression à plusieurs reprises. 

     Vous n’avez pas assuré l’indépendance de la justice. Vous nous avez menti les yeux dans les yeux. 

     Vous nous méprisez, nous les « sans dents ». Car vous avez beau nier et j’ai beau ne pas porter Madame Trierwieller dans mon cœur, je ne vois aucune raison de sa part d’inventer une telle expression et la déontologie associée à sa profession laissera toujours le bénéfice du doute face à des hommes politiques prêts à tout pour s’accrocher au pouvoir.

     Monsieur le Président, avec 77% (ou plus) de l’opinion contre soi on ne peut plus gouverner et vous le savez mieux que moi vous qui l’avez écrit. Il n’y a que dans les dictatures qu’un despote ose s’accrocher de la sorte à son trône. 


     Nous allons dans le mur et nous y allons en klaxonnant. Votre méthode n’est pas la bonne, votre entourage n’est pas le bon et votre personnalité est écornée de manière définitive. Vous n’apportez plus que souffrance et humiliation à ce pays.


     Je vous en conjure : s’il vous reste une once d’intérêt général et si vous aimez autant la France et les Français que vous voulez bien le dire à l’aide de vos communicants, laissez votre place. Ce sera difficile, il y aura forcément une crise de quelques semaines, mais cette crise sera incomparable avec celle qui se profile en 2017 voire avant tant le peuple est à deux doigts de descendre dans la rue. 

12 commentaires:

  1. Hooo BBR - A peine ai je vu le titre que j y ai cru.

    Trop drôle votre introduction, mais c est vrai que nous voulons tous la même chose - Le départ de l incapable -

    Ce matin les informations parlait du retour de sarkozy, qui à l époque comme le précisait l Indien, voulait tout karchériser, maintenant il veut tout changer - ce genre de phrase ne leur manque pas et ils n ont aucune honte de nous les sortir pensant que l on est toujours assez idiot pour les croire.

    VIVEMENT qu il se casse et qu il emmène toute sa tribu avec lui sans oublier sa trierweiler.

    Personnellement j aime bien votre façon d écrire. Ne changez surtout pas.

    Votre force, c est le naturel et l expression de votre ressenti.

    La Normande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d accord avec vous La Normande, ne changez surtout pas BBR, on ne vous reconnaîtrez plus. On vous apprécie tel que vous êtes, avec vos écrits, votre façon d écrire, votre franc parlé, votre humour, vos histoires, non ne changez surtout pas.

      Moi aussi je reconnais qu à la vue du titre j y ai cru, pourtant les infos étaient silencieuse sur ce sujet qui aurait pu être le scoop de la journée. Dommage.

      Nous attendons tous le départ de l incruste incapable.

      J espère qu on va le garder en Irak avec l autre crâne d œuf fabius et son le drian et aussi qu il en a amené d autres avec lui. Super article -

      Nicole PLEY

      Supprimer
  2. Non seulement l article est super, mais quel humour dans votre introduction, les femmes ont bien raison, ne changez surtout pas.

    C est vrai que vous nous avez berné avec votre titre là, vous nous faites le coup des blagues.

    Si seulement ça pouvait être vrai, je pense que le pourcentage des heureux dépasserait toutes nos espérances. Croisons les doigts pour que ce mirage puisse devenir réalité.

    André BERGERAC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Président André - Vous êtes aussi une belle plume. Non BBR n essayer pas de ressembler à l auteur surtout pas si c est sarkozy , ni à la trierweiller (quoi que se serait trop drôle)


      Pour le mirage il me semble que BBR nous en avait raconté une bien bonne
      où au départ il y avait , les oasis, les palmiers, le cocotiers, les chameaux, qu étant un mirage à la fin tout avait disparu et qu il ne restait que le chameau ( vous voyez qui est le notre) mais je la raconte très mal......

      Ressortez nous là BBR

      Mais comment son départ ou son casse toi nous ferait plaisir, je crois que ce serait bien la première fois qu il ferait plaisir aux Français.

      Nathalie

      Supprimer
    2. - Je crois me souvenir aussi de cette bonne blague, mais je ne saurais pas la raconter non plus - Notre BBR en a le secret et la primeur.

      Excellent cet article, j y ai cru, vous êtes un malin. C est seulement après que j ai appris qu il était en Irak. Je propose qu il y reste, mieux qu il fasse le Djihad.

      BBR --------- ne changezzzzzzz passssssssss. On vous apprécie comme vous êtes.

      Z@vor

      Supprimer
  3. Haaaaaaaaaa, j y ai cru - BBR c est pas bien ça - Je sautais de joie et c est une fausse. C est pas sérieux hihihih. Bon on va encore patienter et rappeler Irma.

    C est vrai qu on vous apprécie comme vous êtes, votre façon d écrire nous convient, vos blagues sont à se tordre de rire, et votre humour dans cet intro est remarquable.

    Mirage quand tu nous tiens.........

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
  4. Hihihihi, j adore cette introduction pleine d humour, cela vous va bien BBR - Vous êtes super en Vous -

    J ai éprouvé un certain plaisir en ouvrant le blog et voir ce titre. J ai dis ça y est la glu se casse. Il a enfin compris ce qu attendaient de lui les Français.

    Pfffff. Grande déception -

    Nous reste la prise d otage en Irak -- ou au péage de l autoroute souvenez vous de ceci - Ouvrez ce lien

    http://pourquinousprendton.blogspot.fr/2014/08/hollande-valls-taubira-pris-en-otage.html

    J ai adoré. Visiblement on se languit, je dirais même que c est un peu long à venir. (Normal quand on le voit décider) y a que pour piquer des euros et pour dire des conneries qu il est rapide.

    Alice

    RépondreSupprimer
  5. Excellent , mais qu elle déception - Je revois l incompétent en Irak ce matin, il veut faire un très très court séjour (peut être quelques heures) vous croyez qu il a peur des islamistes ? Moi je pense, il veut finir son quinquennat et donc veut vite revenir nous emmerder -

    A t on des relations avec le président Irakien afin de lui demander de nous le garder encore 3 ans ? On demandera à la Belgique de libérer nemmouche et de l envoyer comme geôlier en Irak, pour le garder.

    On appelle ça Joindre l utile à l agréable.

    Jean BOUVARD

    RépondreSupprimer
  6. Une lettre irréprochable! Si son auteur me lit, ce grand observateur, je l'encourage à se préparer à être candidat pour redonner du tonus à notre pays.

    Attention, c'est un travail de Titan! Il faudra une équipe qui a force et courage.... Depuis tant d'années de bricolage, nous sommes à la porte de la déchéance.

    "Les leçons de l'Histoire enseignent que le sommet est le point le plus rapproché du précipice" Jacques Attali.

    Hollande parti! Ne prenons pas nos désirs pour des réalités! Il nous reste encore du temps pour parler de lui sur ce blog.....

    Monique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison Monique, mais celui qui n atteint pas les sommets ne risque pas de tomber dans le précipice. Il faut parfois oser. Nous savons tous que le plus difficile n est pas d être 1er au classement, le plus c est de s y maintenir. Avec sarkozy nous étions au bord du gouffre, avec hollande nous avons fait le pas en avant.
      Quant à nos désirs, il est clair que nous attendons tous qu ils deviennent réalité. Je vais le proposer sur mon prochain article. BBR

      Supprimer
  7. Mollard premier est en Irak. Mais il y est allé avec une arrière pensée : comme il connait le degré de son impopularité en France, je dirais même la détestation dont il fait l'objet, il veut se refaire une virginité pour enfin être aimé. Il veut mourir en martyre, en héros afin que son trépas fasse oublier ses reniements présents.
    Il va aller sur le champ de bataille avec les peshmergas kurdes et face aux islamistes il va s'avancer, tout seul et leur crier : bande d'ordures, vous me reconnaissez ? je suis des vôtres !
    Alors, là les mitraillettes vont larguer le feu et notre président restera sur le carreau.
    Il y aura la sonnerie aux morts, on rapatriera sa dépouille, on le réhabilitera, on le décorera à titre posthume et on demandera à un sans dents, un clochard de préférence, de faire l'éloge funèbre. Et le clochard dira : "Casse-toi pauvre con" !
    Elle est pas belle la fin du mollusque ?
    L'Indien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L histoire est belle et me convient. Seriez vous Irma l Indien -----
      Si tel était le cas, j adore vos prédictions. BBR

      Supprimer