Rechercher dans ce blog

lundi 21 avril 2014

YELLOWSTONE OU LA CRAINTE DU VOLCAN




     Comme bien souvent, il y a toujours le pour et le contre, et d articles en articles, de démentis en démentis, chacun y va de sa source d information pensant détenir une vérité (sa vérité).

     Je précise souvent dans mes articles que si toute vérité n est pas bonne à dire, il y en a certaines qu on ne pas nous cacher, et en particulier si elles représentent un danger.

     Certaines vérités font peur,  c est le cas pour les volcans en éruption et peut être celui ci plus que tous les autres qui pourrait être DÉVASTATEUR à GRANDE ECHELLE.

   

                  ALORS RÉELLE INFORMATION OU INTOX ??? - QUI DIT LA VÉRITÉ ???

                                                VOUS AVEZ LES DEUX VERSIONS

                           ON DIT SOUVENT QU IL N Y A PAS DE FUMÉE SANS FEU

                                              POUR UN VOLCAN C EST TERRIBLE

                             MÊME SI SA COULÉE PRÉSENTE DE SUPERBES IMAGES


             PEUT ETRE SAURONS NOUS LA VÉRITÉ DANS LES PROCHAINS JOURS  ????


                                                            ------ooo0ooo------


Alerte à Yellowstone : le supervolcan pourrait-il entrer en éruption?

     Faut-il croire les rumeurs d'éruption possible du volcan de Yellowstone ? La réponse des scientifiques et des responsables du parc national américain.





                                                                      BISONS 

     Le buzz fait rage depuis quelques jours autour d'une vidéo tournée dans le parc national de Yellowstone, aux Etats-Unis. On y voit plusieurs bisons courant sur une route, semblant fuir quelque chose. Pourquoi ce comportement étrange ? Auraient-ils ressenti les prémisses d'une catastrophe naturelle à venir ?

     Certains évoquent une réplique violente du tremblement de terre de magnitude 4,8  qui a frappé la région le 30 mars (alors que la vidéo a été postée sur Youtube le 20 mars). D'autres parlent d'une éruption possible du supervolcan de Yellowstone suite à l'activité sismique récente. Dans un communiqué publié le 2 avril, l'USGS (US Geological Survey) remet les pendules à l'heure, précisant qu'une éruption volcanique n'est pas à l'ordre du jour.

                           Le séisme le plus intense des 30 dernières années

                                                                     SÉISME 

     On n'avait pas connu de séisme aussi intense à Yellowstone depuis 30 ans. Le tremblement de terre du 30 mars a secoué le parc national et deux villes voisines selon la station sismique de l'université de l'Utah, sans pour autant causer de victimes ni de dommages. 
     Ce séisme fait partie d'une série de 25 secousses ressenties depuis le 27 mars. Rien d'anormal cependant d'après l'USGS. 
     Même son de cloche du côté du porte-parole du parc national, Al Nash, qui affirme que la région subit entre 1000 et 3000 secousses chaque année. "Cela fait juste partie de l'activité géologique de Yellowstone".

                                                             SOULÈVEMENT 
     
        Le nombre des séismes s'est intensifié ces derniers mois à Yellowstone, mais sans signe alarmant selon l'USGS, qui publie un graphique retraçant l'histoire sismique de la région depuis 20 ans. 
     L'intensité des séismes n'est en effet pas plus élevée que celle du précédent épisode de forte activité, de 1996 à 2003. 
     Dans les deux cas, la séquence sismique s'accompagne d'un léger soulèvement du terrain au Nord du parc. Au cours des 5 derniers mois, un soulèvement de 3,5 cm a ainsi été mesuré dans cette zone, en même temps qu'un déplacement latéral de 1 cm en direction du Sud-Est.

     "Ces épisodes de déformation du terrain, qui se produisent communément à Yellowstone ainsi qu'à proximité d'autres volcans dormants, ne posent aucun risque volcanique direct et n'impliquent pas une éruption imminente", rassure l'USGS.
     La prochaine éruption ne devrait pas avoir lieu avant au moins un millier d'année

                                                         ÉRUPTION POSSIBLE





     Les scientifiques surveillent étroitement l'activité géologique de la région de Yellowstone du fait du supervolcan qui sommeille sous un immense cratère de 45 km de large et 85 km de long. 
     Une caldeira qui se serait formée suite à trois éruptions majeures, la première il y a un peu plus de 2 millions d'années. 
     A part une éruption mineure il y a 70 000 ans, le volcan n'a pas montré d'activité volcanique depuis. Et cela ne devrait pas changer pendant au moins un millier d'année prédit l'USGS. 
     Alors pourquoi les bisons courent-ils ? Parce que pendant l'hiver "la nourriture se fait rare à l'intérieur du parc" explique Al Nash. 
     Certains animaux auraient ainsi l'habitude de quitter Yellowstone en quête de nourriture avant d'y revenir quelques mois plus tard, à la fonte des neige.

     Autre argument et non des moindres, selon des responsables de Yellowstone cités par l'agence Reuters, les bisons que l'on voit galoper dans la vidéo ci-dessus ne sont pas en train de fuir le parc. Bien au contraire, ils se dirigent vers le centre de celui-ci...


Les bisons fuient Yellowstone, le signe d'une éruption dévastatrice ?


     Depuis plusieurs semaines, des bloggeurs ont pu filmer des troupeaux de bisons fuyant le parc naturel de Yellowstone secoué par des petits tremblements de terre. Certains y voient le signe avant coureur d'une éruption volcanique apocalyptique.

     Et si le supervolcan de Yellowstone était sur le point d'exploser? Plusieurs blogueurs ont posté cette semaine d'inquiétantes vidéos prises dans le parc national du Wyoming au nord des Etats-Unis. 
     Depuis le tremblement de terre de magnitude 4.8 du 30 mars dernier, des troupeaux de bisons semblent fuir leur habitat naturel. 
    Un comportement étrange qui réveille la crainte de nombreux Américains de voir la Caldeira entrer en éruption. «Je peux vous dire que j'ai vu les bisons courir sur les routes, raconte un blogueur
     Je ne sais pas si c'est à cause d'une activité géologique dans le Yellowstone mais ce que je peux vous dire, c'est que quelle qu'en soit la raison, cette fuite est une alerte.» 
     Une éruption de ce supervolcan de 45 km de largeur sur 85 km de longueur reposant 8 km sous la surface du parc du Wyoming pourrait tuer près de 87.000 personnes sur le coup. Les gaz et roches en fusion brûleraient tout sur des milliers de kilomètres. «La destruction serait brutale et incompréhensible», s'accordent des scientifiques interrogés par Paris Match .

     Les bisons ne seraient pas les seuls à quitter Yellowstone. Tom Lupshu, un «survivaliste» (personne se préparant à une éventuelle fin du monde) du parc, a remarqué qu'un quart des élans de Yellowstone avaient disparu depuis un décompte réalisé l'hiver dernier. 
     Les rejets d'hélium provenant du volcan seraient également 1000 fois supérieurs à la normale, selon ce même homme. Une information que dément l'Observatoire de Yellowstone sur son site Internet. «Des recherches ont montré des changements concernant le taux d'hélium rejeté depuis deux millions d'années.      Mais cela n'a strictement rien à voir avec l'activité sismique actuelle». Quant à la migration des bisons, elle serait tout à fait habituelle pour la saison. 
     Même si l'Observatoire reconnaît la magnitude élevée des tremblements de ces dernières semaines, les scientifiques relativisent: «Il n'y a pas eu d'éruption à Yellowstone depuis 70.000 ans et des milliers de tremblements de terre ont eu lieu depuis».







Non, les bisons de Yellowstone ne fuient pas une super éruption volcanique

     Une vidéo sur Internet de bisons courant dans le parc national a suscité de nombreux fantasmes sur les risques d'un réveil du volcan endormi sous le parc depuis 640 000 ans.
     Les bisons de l'apocalypse n'existent pas. Cette semaine, une vidéo partagée en masse dans les médias et blogs américains et montrant un troupeau de bisons «fuyant» le parc national de Yellowstone a suscité une certaine inquiétude. 
     Plusieurs blogueurs ont interprété cette transhumance des animaux comme l'indice d’une possible éruption du supervolcan endormi situé sous le parc national. 
     L'histoire a été reprise par des dizaines et des dizaines de sites de la presse mondiale, avec plus ou moins de précautions et d'interrogations, du quotidien américain USA Today  à 20 minutes en France.
     Tous ces médias rappellent en chœur qu'une telle éruption − la dernière a eu lieu il y a 640 000 ans − aurait des conséquences désastreuses pour les Etats-Unis, dévastant les Etats de Washington, d'Oregon, du Nevada, du Montana, de l'Idaho, du Wyoming, de l'Utah, du Dakota du Nord et du Sud, du Nebraska et une partie de la Californie du Nord, selon le journal Guardian Liberty Voice.  

     Les inquiétudes sur une possible éruption ont été renforcées par une série de séismes, qui a touché le parc national de Yellowstone ces dernières semaines. Le dernier tremblement de terre, le 30 mars a atteint une magnitude de 4,8, la plus forte depuis 1980.

     Ces craintes millénaristes n'ont aucune raison d'être, comme l'a montré  The Los Angeles Times jeudi. Le quotidien fait témoigner le membre de l’ONG Yellowstone Association à l'origine de la vidéo, prise mi-mars et postée sur son mur Facebook sous le titre « Yellowstone bison on the run for the joy of Spring » (Les bisons de Yellowstone courent pour célébrer la joie du Printemps). 
     Leo Leckie explique au LA Times que les animaux ne fuyaient pas, mais couraient tout simplement dans le parc. Les rumeurs auraient commencé deux semaines après ce post, quand la région a été touchée par des séismes. 
     «Des millénaristes et des conspirationnistes ont piraté la vidéo et détourné son sens, suggérant qu’elle avait été prise après les tremblements de terre», témoigne Leckie. La vidéo a alors été reprise par de nombreux médias et agences de presse pour étayer leurs articles.

     La rumeur a pris de telles proportions que les autorités du parc ont dû démentir à de multiples reprises la possibilité d'une éruption imminente. Et l'Observatoire du volcan de Yellowstone, qui surveille la bête dormante, a même publié un argumentaire destiné à calmer les peurs, avec force graphiques et liens. 
     D'où il ressort que les secousses sismiques ayant touché la région depuis quelques temps ne sont pas hors normes, que la concentration d'hélium dans l'air (autre signe annonciateur d'une éruption) est normale. 
     Et que si les bisons cavalent, c'est tout simplement parce que cela leur arrive souvent en cette saison.

13 commentaires:

  1. Selon Ilya Bindeman, professeur en sciences géologiques à l'Université de l'Oregon (USA),(avec qui j'étais au CE1 ! ! !) une éruption majeure à Yellowstone devrait effectivement se produire... Mais plutôt dans 1 à 2 millions d'années. En effet, "nos recherches sur les modèles d'un tel volcanisme dans deux anciennes caldeiras complètes dans le sillage de Yellowstone suggèrent que Yellowstone est dans une phase d'endormissement plutôt que sur un cycle de montée en puissance" dit-il.
    Si il ne s'agit pas d'une certitude, mais seulement d'une extrapolation à partir des témoins des éruptions passées, la prochaine éruption majeure de Yellowstone devrait donc se produire dans 1 à 2 millions d'années, dans l'Etat du Montana.
    Contrairement aux rumeurs catastrophistes, cela ne signifie pas que ces animaux tentent d'échapper à un danger imminent mais qu'ils sont tout simplement à la recherche de nourriture, il s'agit donc d'une migration saisonnière classique comme l'explique Al Nash, chef des relations publiques pour le parc national de Yellowstone.
    Pour l'instant, nous assistons donc simplement au ronflement du super volcan... Et c'est très rassurant.
    @

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que Dieu vous entende @, nous préférons tous cette solution. Que les bisons trouvent de quoi se nourrir et ce sera parfait. Inutile qu ils se mettent à courir.
      Dans 1 ou 2 millions d années où serons nous? - Pensez vous que nous trouverons une relève pour le blog? Qu il y aura des petits @, indien, fraise des bois, des fleurs de lys, Tréquel, sepers, laville, une normande, bouvard, bergerac , brelocq et bien d autres, ils seront minuscules je pense.
      Merci a vous @ et merci pour tous vos commentaires. BBR

      Supprimer
  2. Je me méfie souvent de l'avis des scientifiques,le nombre de fois où ils se sont trompés n'est plus à compter ,comment savoir s'ils disent la Vérité ou s'ils obéissent à des lobbyes puissants!!!

    Toujours est-il si 'il y avait à Yellowstone une éruption,cela serait une catastrophe sans précédents dans l'histoire
    Selon certains experts,un tel événement causerait des dégâts gigantesques équivalant à environ 1000 fois celle du Mont Saint Hélenes en 1980.
    Les cendres émises par le géant détruiraient toute végétation jusqu'à 1600 Km du cratère,2 tiers des États-Unis et 1 tiers du Canada deviendraient inhabitables,les émanations toxiques rendraient l'air irréspirable et ceci aurait une répercussion sur l'ensemble de la planète!!!
    J'espère de tout coeur que les scientifiques auront raison et que les animaux sur le bord des routes étaient simplement à la recherche des fraises sauvages!!!!
    La petite fraise des bois.

    RépondreSupprimer
  3. Il est évident qu on ne peut pas tout savoir , nous avons connu des volcans en éruptions et constatés les dégâts, dans le cas de Yellowstone, nul ne peut affirmer ou pas ce qui va se passer. Espérons seulement que il restera au repos encore longtemps.

    Olivier TREQUEL

    RépondreSupprimer
  4. C est vrai que les images des volcans sont très belles, mais ils savent faire aussi des dégâts considérables et là c est plus inquiétant.

    La Normande

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement qu ils ont des longues périodes de repos. Quel spécialiste croire dans ce genre d information.

    Maurice SEPERS

    RépondreSupprimer
  6. Si j osais faire de l humour, je dirais que les volcans sont plus beaux que nos gouvernants, et même s ils font eux aussi des dégâts, ce n est pas le même genre. Yellowstone est à prendre au sérieux, vu l importance des dégâts qu il peut occasionner en cas de réveil. Dors encore longtemps Yellow, nous avons tout notre temps.

    André BERGERAC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison André, laissons le dormir.

      Jean BOUVARD

      Supprimer
  7. Chers Amis,
    Si vous ne voulez pas vous prendre la tête, chaque fois que vous lirez ERUPTION, traduisez par ERRECTION. Votre vie va prendre une autre "dimension"
    @

    RépondreSupprimer
  8. à@,"une érection de 45 Km de largeur sur 85 Km de longueur....pourrait tuer!!!!"
    Même Mollard Premier avec tout son Viagra ne peut pas rivaliser!!!
    Par contre "la destruction serait brutale et incompréhensible" la piste est à étudier pour Mollard Premier cela serait le moyen pour enfin l'éliminer!!!
    Fleur de lys.

    RépondreSupprimer
  9. Chère Fleur de lys, ne vous inquiétez pas pour l'érection de mollard premier :
    Le président Félix Faure est mort dans les bras de sa maîtresse qui lui faisait une gâterie.
    Comptons sur Julie Gayet ou celle qui lui a déjà succédé pour éliminer en douceur, notre Rocco national.
    Cacaboudin.

    RépondreSupprimer
  10. En islam la fin du monde après les multiplies séismes et éruption des volcans après ces séismes en Japon en Chine en Indonésie et éruption de volcan Yellowstone normal la fin du monde .Aux êtres humains de convertir a l'islam pour éviter la peur et l'enfer ALLAH dit ( Ô hommes ! Craignez votre Seigneur, car le tremblement de l'Heure dernière sera quelque chose de terrifiant ! . Le jour où il se produira, toute nourrice oubliera son nourrisson, toute femelle enceinte enfantera avant terme et les hommes donneront l'impression d'être ivres, bien qu'ils ne le soient pas, car le châtiment de Dieu sera terrible.) 1 et 2 sourate Al-Hajj merci

    RépondreSupprimer
  11. Et voilà la litanie de la fin du monde qui repart de plus belle, oui c'est vrai que les bisons ont un comportement qui peut porter à confusion si on ne sait pas l'interpréter. Oui c'est vrai aussi que l'asphalte fond sur les routes de Yellowstone, mais là encore est-ce le signe d'une éruption prochaine ? Quoiqu'il en soit, si jamais cela se produit, quelles en seront les conséquences pour nous ici au Canada, et à travers le monde en fait ? La question que je me pose en regard à tous ces événements relatifs à Yellowstone, c'est celle-ci ; est-ce que les autorités essaient de nous rassurer qu'il n'y a vraiment aucun danger, ou est-ce qu'au contraire on tente plutôt de calmer le jeu pour éviter la panique à travers l'Amérique et le monde ? De toute façon, quand bien même cela devait se produire, comment évacuer la population des états environnants, et où placer tout ce monde-là ? Et à quel moment doit-on évacuer tous ces gens, j'imagine que ce serait un véritable casse-tête logistique...

    RépondreSupprimer